LE WILDLIFE PHOTOGRAPHER OF THE YEAR

15 Oct 2021 | Actualités & Médias

Wildlife Photographer of the Year : un prestigieux concours de photographie de nature ouvert également aux enfants 

Le musée d’histoire naturelle de Londres a dévoilé, le 12 octobre dernier, les lauréats 2021 du prestigieux concours Wildlife Photographer of the Year. Organisé depuis plus de 50 ans, le célèbre concours international de photographie de nature est ouvert à tous les photographes naturalistes professionnels et amateurs… y compris aux enfants.  

Edition 2022 : les candidature sont désormais ouvertes

Bonne nouvelle ! Vous pouvez, dès aujourd’hui, envoyer votre candidature pour participer à la 58e édition du concours. Le défi vous tente ? Alors, profitez de votre abonnement à Natural Explorers pour partir à l’aventure votre appareil à la main. Ensuite, rendez-vous sur le site du Musée d’histoire naturelle de Londres pour soumettre un dossier avec vos plus belles photographies. Les candidatures sont ouvertes du lundi 18 octobre jusqu’au 9 décembre à 12h30 (heure de Paris). Pour vous inspirer, découvrons ensemble le palmarès 2021. 

La plus belle photo de nature en 2021 : un Français mis à l’honneur 

Fidèle à sa réputation, l’édition 2021 du Wildlife Photographer of the Year a de nouveau rencontré un immense succès. Parmi les plus de 50.000 candidatures venues de 95 pays, le grand prix toutes catégories confondues a été attribué à Laurent Ballesta -biologiste, plongeur et photographe sous-marin français – pour son spectaculaire cliché intitulé « Création ».

Capturé dans le lagon de Fakarava en Polynésie française, la scène dévoile la ponte annuelle des mérous camouflages. Un ballet unique particulièrement difficile à observer. En effet, il aura fallu cinq ans à Laurent Ballesta et à son équipe, en plongeant jour et nuit, pour pouvoir immortaliser ce moment. Un bien joli cadeau de la nature que le photographe, ému aux larmes, décrit comme un symbole : « Celui des incertitudes qui pèsent sur l’avenir de la biodiversité mondiale, même dans des lieux aussi préservés que la Réserve de Fakarava. »

Création© Laurent Ballesta, Grand Prix, Wildlife Photographer of the Year 2021
Le cliché a également remporté la catégorie Sous-marin.

Et le grand prix dans la catégorie jeunesse est attribué à… 

Comme à chaque édition, le jury a également récompensé un jeune photographe. Cette année, le grand prix jeunesse a été décerné à Vidyun R Hebbar. Ce jeune Indien de tout juste 10 ans, originaire de Bangalore, a commencé à prendre ses premières photographies à 3 ans. Initié par son père, lui-même photographe de nature, Vidyun part souvent explorer la nature partout où elle se trouve : « Mon père m’a appris que nous n’avons pas besoin d’aller dans une forêt ou partir en safari pour prendre des photographies de nature. La nature est présente partout, même en milieu urbain, si nous avons seulement des yeux pour la voir. »

Comme pour illustrer ce propos, c’est lors d’une sortie dans un parc d’attraction local que Vidyun découvre une petite araignée sur sa toile, tissée dans l’interstice d’un mur en bord de route. Après plusieurs heures d’attente, Vidyun obtient enfin le cliché qu’il souhaitait. Le résultat est une sublime photographie qu’il a intitulée « Maison Dôme ».

Dome home (Maison Dôme)
© Vidyun R Hebbar, Inde – Grand Prix, Young Wildlife Photographer of the Year 2021
L’oeil d’artiste : Vidyun a attendu le passage d’un tuk-tuk pour obtenir la toile de fond idéale qui fera ressortir la création en soie de l’araignée.

Aux côtes de Vidyun R Hebbar, le jury a également primé deux autres jeunes photographes que voici :

Sunflower songbird (Oiseau chanteur au milieu des tournesols)© Andrés Luis Dominguez, Espagne – Gagnant catégorie 11-14 ans, Young Wildlife Photographer of the Year 2021

High-flying jay (Mésangeai de haut vol) – © Lasse Kurkela, Finland Gagnant catégorie 15-17 ans, Young Wildlife Photographer of the Year 2021

Exposition des 100 plus belles photos

Le Musée d’histoire naturelle de Londres affichera les 100 plus belles photos du concours lors d’une exposition visible du 15 octobre au 5 juin 2022. Vous pouvez également les visionner sur leur galerie en ligne. Ces photos seront également réunies dans un ouvrage à paraître mi-octobre en français aux éditions Biotope. Vous avez, vous aussi, envie d’exposer vos plus belles photos à vous ? Partagez vos clichés de nature avec Natural Explorers. Nous nous ferons un plaisir de les publier. Alors, à vous appareils, prêts… photographiez !

Vous aimerez ausssi : 

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.